"Nous avons une nouvelle méthode de travail", comment les douanes françaises ont quasiment triplé les saisies de cocaïne en 2017

franceinfo, Fiona Moghaddam
Les douanes françaises ont saisi plus de 66 tonnes de stupéfiants en 2017, dont plus de 9 tonnes de cocaïne, selon un bilan présenté mardi à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) par le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

Les douaniers en sont très fiers. 66,1 tonnes de drogue ont été saisies l’an dernier sur le territoire national. C’est l’un des chiffres mis en avant dans le bilan des douanes françaises présenté mardi 13 mars sur le port fluvial de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) par le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

Cannabis et cocaïne

Parmi ces interceptions, 46,1 tonnes sont du cannabis, soit une augmentation de 31,3% par rapport à 2016 et 9,2 tonnes concernent la cocaïne. Cette dernière est en très grande augmentation puisque les douaniers ont quasiment triplé les saisies de poudre blanche. Entre 2016 et 2017, elles ont augmenté de 142,1%.

L'augmentation du marché de cette drogue dure est une première explication. Le directeur général de la douane française Rodolphe Gintz en avance une autre. "Nous avons une nouvelle méthode de travail, se vante-t-il. Nous travaillons plus et mieux avec nos collègues de la police et de la gendarmerie mais également avec le renseignement."

Le douanier numéro 1 explique également que les "attachés douaniers", des correspondants des douanes françaises à l'étranger pour lutter contre la drogue, sont localisés dans des zones sensibles comme Bogota en Colombie ou São Paulo au Brésil.

Plus nous travaillerons en amont pour remonter les filières, plus nous serons efficaces pour faire des grosses saisies.

Rodolphe Gintz, directeur général de la douane française

à franceinfo

Les méthodes des trafiquants sont aussi en évolution. Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi