Avortement aux États-Unis : sur les réseaux sociaux, la sororité s’organise

©Capture d'écran TikTok @julieeandcamila

De nombreuses femmes vivant dans des États progressistes ou ailleurs dans le monde proposent aux Américaines souhaitant avorter de les héberger.

« Si vous avez un jour besoin d’un avortement, vous pouvez venir chez nous. Nous vivons en Norvège, avons une voiture, une chambre d’amis… Nous ferons en sorte que vous ayez accès à une IVG sécurisée. Nous vous aiderons à financer le voyage. » Sur TikTok, la vidéo de @julieeandcamila cumule plus de sept millions de vues et autant de commentaires.

À lire également >> États-Unis : 6 questions sur le droit à l’avortement et sa remise en cause par la Cour suprême

À l’instar de nombreuses femmes vivant dans des États progressistes ou ailleurs dans le monde, elles proposent aux Américaines résidants dans un État où l’avortement est interdit de les accueillir et de les aider à organiser le voyage si elles ont besoin d’une IVG.

Des messages codés qui parlent de « Camping » et de « tourisme »

Depuis la décision de la Cour suprême, vendredi 24 juin, de révoquer le droit à l’avortement, plusieurs États ont annoncé que l’IVG n’était plus légale sur leur territoire, mettant en péril la santé de millions de femmes. Face à la fermeture de cliniques, un réseau d’entraide officieux a vu le jour sur les réseaux sociaux.

Des Américaines vivant dans des États où l’avortement est toujours légal proposent à leur concitoyennes de les héberger, en postant des messages codés – une façon d’éviter d’être traçables, dans le cas où certains États prendraient des dispositions pour interdire aux femmes de traverser leurs...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles