Droit à l'avortement révoqué aux Etats-Unis : Madonna, Billie Eilish, Lebron James... les stars américaines sous le choc

Vendredi 24 juin 2022, la Cour Suprême des Etats-Unis a pris la décision de révoquer l’arrêt Roe contre Wade de 1973, qui garantissait jusqu'alors la liberté de choix des Américaines qui souhaitaient avorter. Une situation à peine croyable au 21ème siècle. Si l'annonce - à laquelle beaucoup s'attendaient malheureusement - a fait le tour du monde, l'onde de choc est énorme outre-Atlantique.

L'effroi. Ce qui a déjà été évoqué et redouté il y a quelques semaines est devenu réalité. La plus haute juridiction des Etats-Unis, la Cour suprême, a choisi de révoquer le droit constitutionnel à l'avortement dans le pays. En clair : chaque Etat américain est désormais libre de légiférer sur cette question. Déjà, neuf d'entre eux ont sauté sur l'occasion et rendu l'avortement illégal. Et la liste risque bien de s'allonger, à mesure que les inégalités vont inévitablement se creuser dans tout le pays. Au milieu de tout ça, la résistance se met en marche. Alors que les gouverneurs d'Oregon, de Washington et de Californie planchent sur un projet commun pour garantir l'accès à l'avortement.

Dans le monde du divertissement aussi, la politique s'invite. Les studios américains Disney et Netflix ont par exemple annoncé que les frais de déplacement de leurs employées, contraintes de voyager pour avorter, seront pris en charge. Et dans le monde des célébrités, la colère gronde et les appels à l'union populaire se multiplient.

À lire aussi :

>> Pour avorter légalement, des Américaines vont devoir faire des centaines de kilomètres

>> Avortement: "Des milliers de femmes vont mourir", estime Claudine Monteil, militante pour le droit à l'avortement

>> Les militaires américaines particulièrement touchées par la fin du droit à l’avortement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles