Aya Nakamura, l'artiste francophone la plus écoutée, sort son troisième album

·1 min de lecture

La chanteuse Aya Nakamura sort vendredi sort son troisième album, tout simplement intitulé Aya et le succès est déjà attendu. La raison est simple : chaque nouveau titre d’Aya Nakamura explose les compteurs des plateformes de streaming à sa sortie. Son dernier album s’est écoulé à 500.000 exemplaires. La chanteuse doit son succès à la jeune génération mais gagne peu à peu tous les cœurs.  

"J'écoute Aya Nakamura en boucle à la maison. Sa musique est zouk, rythmée, elle donne la pêche", raconte une collégienne de 14 ans. La chanteuse malienne de 25 ans est tellement omniprésente dans son quotidien que même sa mère y a prit goût. "Ma mère elle kiffe autant que moi, limite c’est elle qui va mettre la baffle et qui va le mettre à fond ! C’est vraiment une genre de musique qui donne envie de danser. C’est pas dépressif et tout, c’est ça qu’elle aime bien", raconte-t-elle, amusée. 

Un argot difficile à déchiffrer

Une musique légère, concède un fan aussi parce qu’il est inutile de s’appesantir sur le sens de ses paroles. "Pookie", "Djo", "tu dead ça'" autant d'expression propre à son argot qui peuvent sembler parfois difficiles à déchiffrer pour certains parents.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Mais au moins, ce n’est pas vieillot, reconnait une maman d’un élève de 6ème. Et c’est ce qui lui plaît. "Ça donne un angle différent à la langue française et même si y’a un champ lexical, un vocabulaire que certains vont considérer comme impropre etc. Bah moi je tr...


Lire la suite sur Europe1