Aya Nakamura : une mère « comme tout le monde »

Pauline Bosquet
·2 min de lecture

À l’occasion de la sortie de son troisième album intitulé « Aya », vendredi 13 novembre, Aya Nakamura, la chanteuse aux multiples tubes, révélée par son titre « Djadja », s’est confiée sur son rôle de mère.  

Au mois de juillet dernier, la chanteuse Aya Nakamura est devenue l’une des artistes les plus écoutées au monde. Malgré son succès planétaire, la chanteuse de 25 ans  n’en oublie pas pour autant  d’être une mère « comme tout le monde », a-t-elle déclaré dans une récente interview accordée au « Parisien », à l’occasion de la sortie de son nouvel et troisième album, baptisé « Aya ».  

« Les liens du sang, c’est trop la base » 

« Si je pète les plombs, ne vous inquiétez pas, ma mère sera là pour me remettre les idées en place [rires]. Je suis sa fille, je reste sa fille quoiqu’il arrive. Les liens du sang, c’est trop la base », a assuré Aya Nakamura, au cours de cet entretien. Très proche de sa famille, malgré sa carrière, elle a assuré que son cercle familial avait une place primordiale dans sa vie. Le confinement lui a d’ailleurs permis de retrouver les siens, notamment sa fille, et de « prendre du temps avec [ses] proches ».  

« Même Beyoncé va chercher ses enfants à l’école… » 

« Je suis casanière de fou, je suis bien chez moi. Je m’occupe de ma fille de 4 ans, je l’emmène à l’école, je regarde les dessins animés “Peppa Pig”, “L’âne Troto” au goûter. Elle chante ça tout le temps. Elle est même venue me voir au Zénith, elle adore », a-t-elle souligné en montrant la solide relation qu’elle entretient avec sa fille. Toutes les deux essaient de passer un maximum de temps ensemble pour...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi