Bénévolat, solidarité... Les Français ont-ils un don pour la générosité ?

© Mykyta Dolmatov

Sommaire

C'est un signe du destin qui a mis cette famille de réfugiés albanais sur la route de Jacqueline Otlinghaus, 65 ans, retraitée. Lors d'une lecture dans l'église réformée de France qu'elle fréquente avec son mari, ils entendent un extrait de la Bible "j’étais étranger et vous m’avez accueilli chez vous" : "Avec mon mari, on s'est regardé avec les larmes aux yeux. C'était un signe. Il fallait qu'on dise oui à la recherche de familles d'accueil bénévoles reçue quelques jours plutôt", se souvient-elle. Dans leur grande maison d'Agen, ils avaient de la place, leurs enfants ayant pris leur envol depuis longtemps. Ils ont décidé d'accueillir pendant plusieurs mois une famille avec trois grands enfants dans un appartement indépendant, avec laquelle ils prenaient tous leurs repas. "C'était une expérience humaine vraiment très étonnante. Au début, la barrière de la langue n'était pas simple mais très vite, il y a eu quelque chose de plus fort entre nous, affirme Jacqueline. Nous sommes encore en contact. Ce sont des amis de cœur".

Jacqueline et son mari font partie des nombreux Français généreux en temps et en argent. "Oui ! On peut le dire ! Les Français sont généreux ! clame Vincent Bodin, directeur adjoint du développement de la Fondation de France. Et même de plus en plus". Selon le baromètre de France Générosité, syndicat professionnel des associations qui sollicitent le public, le montant des dons en France est en croissance de 4 % en moyenne annuelle depuis 2006. Les Français (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite