Un bénévole de la Croix-Rouge accusé d’agressions sexuelles sur des jeunes secouristes

·1 min de lecture

Un ancien bénévole de la Croix-Rouge va être jugé à Nanterre (Hauts-de-Seine) pour des soupçons d'agressions sexuelles et de harcèlement sexuel sur de jeunes secouristes qu'il encadrait. 

« Corruption de mineur de 15 ans », « agressions sexuelles par personne ayant autorité », « harcèlement sexuel » et « appels téléphoniques malveillants ». Ce sont aujourd’hui les faits reprochés à un bénévole de la Croix-Rouge, renvoyé devant le tribunal de Nanterre. En 2012, puis de 2017 à 2019, cet homme de 39 ans aurait eu des comportements et des gestes déplacés envers quatre jeunes hommes engagés dans l’association, alors qu’il était chargé de les encadrer, révèle France Inter ce lundi. Quatre anciens bénévoles, ainsi que la Croix-Rouge, se sont portés partie civile dans ce dossier. Le prévenu devra aussi répondre de détention d'images pédopornographiques

Lire aussi >> « Mon boss m'a harcelée... »

Des appels insistants, jusqu’à « l’emprise » 

Si les victimes présumées dénoncent une « relation d’emprise », le mis en cause évoque un « climat d’amitié ». À l'époque des faits qui lui sont reprochés, le trentenaire devait accueillir les bénévoles qui rejoignaient l'association, les encadrer et les former. Il se serait révélé très intrusif, appelant à de multiples reprises plusieurs jeunes hommes en les questionnant sur leur quotidien, mais aussi sur leur intimité (sur leur sexualité ou leurs goûts en matière de films pornographiques). Il serait allé plus loin avec l’un d’entre eux, qu'il aurait invité à dormir chez lui, dans le même lit. Le mis en cause aurait alors commencé à masturber un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles