Béziers : un mort dans une attaque à la kalachnikov

La victime aurait essuyé des tirs alors qu'elle se trouvait dans sa voiture. Une deuxième personne a été blessée au mollet.

Un mort par arme de guerre en plein Béziers. Mardi soir, aux alentours de 23h45, les policiers ont été appelés dans le quartier de La Devèze après avoir été avertis de coups de feu tirés. Selon le premier déroulé des faits, qui nécessite d'être consolidé, deux personnes seraient les auteurs des tirs. Ils étaient armés d'armes de type Kalachnikov.

Les auteurs seraient descendus d'un véhicule et auraient ouvert le feu sur un second, alors que celui-ci était garé. Le véhicule présente de nombreux impact de balle, mais aucune trace de sang n'a été relevée à l'intérieur. La première victime des tirs se serait trouvée hors du véhicule.

Touché à la poitrine, le jeune homme a été conduit dans un état grave à l'hôpital grâce à des témoins de l'attaque mais a succombé à ses blessures une fois sur place.

45 à 50 tirs

Une deuxième personne présente aux côtés de la première aurait elle aussi été touchée par les rafales. À en croire sa version des faits, elle aurait été touchée "par hasard" durant la rafale. Et pour cause, sur place, les policiers ont retrouvé sur place entre 45 et 50 étuis de calibres 9mm et 7.62 mm.

La direction régionale de la police judiciaire de Montpellier a été saisie de cette affaire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - À Nîmes, les agressions se multiplient malgré la présence de la CRS 8