Bad Bitches Only, le jeu féministe et fun qui s'attaque aux inégalités dans la musique

·2 min de lecture

Le jeu de cartes engagé Bad Bitches Only est de retour, et il s'approprie désormais la scène musicale. Une manière d'épingler les inégalités avec beaucoup de ludisme et de fun.

Vous connaissiez peut-être déjà Bad Bitches Only, jeu de cartes pas comme les autres estampillé Gender Games, boutique engagée proposant également stickers, carnets et tote bags. Ce jeu de cartes féministe aux 200 profils met en avant les femmes et les minorités de genre qui ont marqué l'Histoire. Il suffit simplement de les faire deviner à ses ami·es. Mais Bad Bitches Only ne s'arrête pas là.

Aujourd'hui, c'est l'édition musicale qui se prépare activement. Une "Music Edition" soutenue par une campagne de financement participatif qui devrait se terminer ce 30 avril. Mais en quoi consiste ce nouveau jeu de cartes prometteur ? Le concept reste le même, mais les règles sont adaptées à la scène musicale. Il s'agit donc de faire deviner artistes et chansons à ses copains et copines. Limpide.

Du fun en prévision, et polyphonique s'il en est, puisque les 200 cartes à portée de mains explorent aussi bien le jazz et le rap que la pop, la soul et la variétoche, pour ne citer que cela. De quoi nous donner envie de faire hurler nos playlists. Mais ce n'est pas tout. Le jeu porte également en lui un important message.

Du ludisme engagé

"Après des siècles d'exclusion des institutions musicales, les femmes sont encore aujourd'hui largement sous-représentées dans l'industrie musicale", déplore à ce titre le communiqué de Bad Bitches Only - Music Edition. Avant de développer : "On a donc voulu avec ce jeu montrer la diversité des femmes musiciennes et autrices-compositrices, y compris dans des genres dits "masculins" (rap, punk/métal, électro etc.)". De Pomme à Beyoncé.

Une visibilité nécessaire, et adaptée à un jeu accessible et familial, ce qui n'est pas rien. Un ludisme qui réagit à une réalité sociétale plus vaste, fustigeant "le sexisme et le harcèlement [que subissent les artistes féminines] dans un environnement très masculin" mais aussi la stigmatisation dont les principales concernées font l'objet, "réduites à... Lire la suite sur le site Terrafemina

Ce contenu peut également vous intéresser :

5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode