Les baies sacrées du Japon

Dans six mois s’ouvriront les Jeux Olympiques à Tokyo (du 24 juillet au 9 Août), un été chaud, comme toujours au Japon, favorable au tourisme. L’occasion de visiter l’archipel, notamment la côte de Honshu où se tiennent deux des cinq baies appartenant aux « Plus Belles Baies du monde » (25 pays, 44 baies) : Miyazu et Toyama. 

Au Japon, chaque 20 Juillet s’ouvrent les festivités de la Mer. Alors, cap sur la mer ! Ses côtes, dentelées, souvent accidentées, révèlent des baies d’exception dont cinq : Matsushima, au Nord, Suruga, au pied du Mont Fuji, Kujukushima (aux 99 îlots) sur Kyushu, à l’Ouest, Miyazu et Toyama, appartiennent aux « Plus belles Baies dumonde ».

2019 a marqué un tournant dans la vie de ce « club », créé en Golfe du Morbihan, il y a 23 ans, devenu, enfin, une « Ong ». A l’heure où les agressions contre l’environnement mobilisent l’opinion, le dernier congrès mondial, tenu à Toyama, lui a donné ce coup de fouet. Une volonté déjà affirmée lors du congrès des 20 ans à Vannes.

S’imposer en modèle d’un « tourisme littoral » exemplaire, impliquer l’Unesco plus avant, oeuvrer pour le développement harmonieux des lieux de vie, respecter un développement économique durable constituent le socle de lasolennelle « Déclaration de Toyama ».

Toyama : le réservoir naturel de la pêche

Alors Toyama ? Où et pourquoi ? Une heure de vol depuis Tokyo suffit pour rallier le petit aéroport de la Préfecture (400.000 habitants) ; on en passe seulement deux à bord du « shinkansen », ce « bullet train », modèle des trains à grande vitesse, inauguré en 1964, date des premiers jeux olympiques organisés à Tokyo.

Adossé à une chaîne de montagnes qui culminent à 3.000 mètres, s’ouvre le large écrin (près de 100 kms d’Est en Ouest d’une des trois plus larges baies nippones. Site idéal pour un séjour entre mer et montagne en été. Le coup d’oeil est encore plus magique au printemps, quand des milliers de calmars « lucioles » produisant de la lumière le long de leurs tentacules, clignotent en alternance. Ils créent alors, en bordure du rivage, une immense féérie(...)


Lire la suite sur Paris Match