Baisse de masse musculaire, augmentation de masse grasse : comment adapter son alimentation après 40 ans ?

Quand la quarantaine se profile, il est nécessaire de modifier son mode de vie, car le corps commence doucement à changer : la masse musculaire diminue et la masse grasse augmente. Les cuisses sont moins toniques, les bras plus ramollos, notamment chez les non sportifs, pour lesquels la perte de masse musculaire est estimée à 5% entre 40 et 50 ans. Or il faut garder en tête que le besoin calorique est proportionnel à la masse musculaire…

Pas question de se mettre au régime, au risque de perdre encore plus de muscle, mais plutôt de limiter les excès :

Pour conserver ses muscles, il faut les faire travailler. Dans la vie courante, cela consiste à marcher le plus possible, à utiliser les escaliers plutôt que l'ascenseur, à porter ses courses au lieu de les faire livrer, etc. Et si l’on n’a jamais fait de sport, il est toujours temps de s’y mettre. Les exercices de renforcement musculaire sont conseillés au minimum 1 à 2 fois par semaine : on utilise des lests (bracelets à placer autour des chevilles ou des poignets), une bande élastique, des haltères ou des bûches en mousse (à la piscine) et on sollicite tour à tour les jambes, les bras, les épaules, le dos, les abdominaux… Mieux vaut être guidé par un coach et pratiquer en cours collectif pour rester motivé, reste à choisir entre gym suédoise, aquafitness, cycling, boxe, escalade en salle…

À lire aussi :

Alimentation équilibrée : 4 astuces pour reprendre le contrôle sans faire de régime

5 conseils de Marie Drucker pour être en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite