"Balance ton post" : Cyril Hanouna s'en prend violemment à Raquel Garrido et l'accuse d'antisémitisme

Cyril Hanouna était aux commandes ce jeudi 9 janvier 2020 d'un nouveau numéro de son émission Balance ton post. Entouré de chroniqueurs et de polémistes, l'animateur de Touche pas à mon poste a balayé l'actualité du moment autour de prises de position diverses. Ce soir-là, l'échange s'est tendu au moment d'évoquer les attentats perpétrés contre Charlie Hebdo. Cinq ans après cette terrible attaque, Cyril Hanouna a demandé à son équipe de réagir sur le thème : "Je suis Charlie : cinq après l'attentat qui a frappé la rédaction du journal satirique Charlie hebdo et après la marche nationale qui a suivi, les Français sont-ils toujours Charlie ? " La présence de Yassine Belattar a fait réagir les internautes et échauffé quelques esprits sur le plateau de C8. En effet, l'humoriste a déclenché certaines controverses ces dernières années. Il avait notamment été placé en garde à vue après différentes plaintes de Bruno Gaccio, ou après un tweet qui, selon certains, appelait à la violence contre Zineb El Rhazoui.

⋙ "Touche pas à mon poste" : "Qui a volé l'audience de Le Marchand ?" Le nouveau tacle hilarant de Cyril Hanouna

Accusant Yassine Belattar de défendre le port du voile, Laurence Sailliet lui a demandé : "S'il avait dit 'pas de kippa en sortie scolaire', est-ce que vous auriez démissionné ?" C'est alors que Raquel Garrido s'est chargée de les interrompre : "Si'l avait dit ça, il ne serait plus ministre". Une intervention qui a fait réagir Cyril Hanouna : "Qu'est-ce que vous voulez dire par là ? Raquel Garrido, ce que vous venez de dire là ça rejoint les propos de Jean-Luc Mélenchon qu'il a eu il y a quelque temps, j'ai l'impression qu'il y a une dérive antisémite des Insoumis. Ce que vous êtes en train de dire insidieusement, c'est qu'il aurait été sorti du gouvernement parce qu'il y a un lobby... C'est extrêmement grave ce que vous venez de dire, vous rejoignez Jean-Luc Mélenchon et ce qu'il a dit sur le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France, ndlr),

(...) Cliquez ici pour voir la suite