Le balayage à l'argile : la solution pour des mèches naturelles

Avec cette technique, vous n'aurez plus besoin d'abîmer vos cheveux pour un super résultat !

L'argile, on la connaît déjà en masques pour le visage, pour les cheveux, en dentifrice... mais 2018 aura vu la naissance du balayage à l'argile ! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore la nouvelle lubie capillaire, elle vient s'inscrire dans le mouvement des colorations végétales qui connaissent un boum depuis quelques années.

Afin de changer de couleurs, de donner des reflets aux cheveux mais sans altérer leur qualité, on se tourne maintenant vers le naturel. Car on a beau adorer les balayages, le souci principal reste que cette manipulation est une des plus décapantes pour le cheveu. C'est aux Etats-Unis que la méthode novatrice a vu le jour avec un procédé des plus simples : l'argile est mélangée à des pigments naturels et on applique le tout sur la chevelure en attendant que magie se fasse. Tentant, n'est-ce pas ?

Comment ça fonctionne ?

On mélange donc de l'argile blanche avec des protéines de soie, des pigments issus de végétaux, des acides aminés, des huiles nutritives avec un peu d'eau oxygénée ou d'oxydant afin de créer une réaction en chaîne. Le temps de pose est de trente à quarante-cinq minutes, en fonction de résultat souhaité. Sans dégrader les pigments naturels, ce mélange va naturellement éclaircir les mèches.

Le rendu

A post shared by Nella Gallery Coiffure (@nellagallerycoiffure) on Jun 11, 2018 at 9:37am PDT

A post shared by JennyetPaola (@jennyetpaola) on May 26, 2018 at 9:57am PDT

A post shared by MAUD Artiste Coiffeuse✂️ (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Après-soleil : 3 masques réparateurs à faire soi-même pour son visage
Zoë Kravitz : d'ambassadrice YSL à égérie pour Black Opium
Beauté : 3 soins DIY après-soleil pour des cheveux revitalisés
Carnet d'adresses : 3 spots où profiter d'un mémorable massage crânien
Mode d'emploi : survivre à l'été avec une peau grasse