Balzac Paris s'engage contre les violences faites aux femmes

·1 min de lecture

Balzac Paris et la Fondation des Femmes s'associent pour lutter contre les violences domestiques. On soutient !

Pour sa collection automne-hiver 2O21-2O22, lancée le 5 septembre, Balzac Paris s'associe à la Fondation des Femmes : pour chaque sweat « Femmes » acheté, une part des profits sera reversée directement à la Fondation, qui lutte contre les violences faites aux femmes. Trois questions à Chrysoline de Gastines, cofondatrice de Balzac Paris.                

ELLE. VOUS DITES ÊTRE UNE MARQUE ENGAGÉE. COMMENT CELA SE TRADUIT-IL CONCRÈTEMENT ?                

CHRYSOLINE DE GASTINES. Nous suivons notre dynamique TPR (« toujours plus responsable »). Cela concerne, bien sûr, la réflexion sur la conception de nos produits, pour qu'ils respectent le plus possible l'environnement, mais aussi notre façon de vivre en interne et nos relations avec les usines de confection. Nous devons rester humbles : nous sommes une marque de vêtements donc, par nature, nous fabriquons des choses dont les gens n'ont pas besoin... Pour autant, nous pensons qu'il est possible de faire les choses différemment, et d'engager nos clientes autour de nos valeurs.

Lire aussi >> Chrysoline de Gastines : « Aujourd’hui, la cliente brandit sa carte bleue comme une carte électorale »               

ELLE. POURQUOI S'ASSOCIER À LA FONDATION DES FEMMES ?                

C.D.G. Collaborer avec des associations permet d'emmener les clientes vers elles, de les sensibiliser aux causes qui nous tiennent à cœur. Nous l'avons fait avec la Surfrider Foundation, qui lutte contre la pollution plastique dans...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles