La Banque mondiale prévoit que les prix des produits de base resteront élevés au moins jusqu’en 2024

La hausse du prix des produits de base provoquée par la guerre en Ukraine devrait durer pendant au moins deux ans. C’est en tout cas ce que prévoit la Banque mondiale dans un rapport publié ce mardi 26 avril. « La guerre en Ukraine a provoqué un choc majeur sur les marchés des produits de base et modifié la physionomie des échanges, de la production et de la consommation dans le monde », peut-on lire dans ce rapport. Les auteurs prédisent que « les prix vont se maintenir à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin de 2024 ».

Une hausse des prix de 50 % pour l’énergie et 20 % pour les produits agricoles et les métaux

Selon la banque mondiale, les prix de l’énergie vont probablement grimper de plus de 50 % en 2022 avant de baisser en 2023 et en 2024. Du côté des biens non-énergétiques, notamment les produits agricoles et les métaux, ils devraient augmenter de près de 20 % en 2022, puis diminuer également au cours des années suivantes. Le consommateur va donc devoir être patient avant un retour à la normale. D’autant que l’institution redoute une possible aggravation de l’inflation. « Cependant, les prix des produits de base devraient rester bien supérieurs à la moyenne des cinq dernières années et, en cas de guerre prolongée ou de nouvelles sanctions contre la Russie, ils pourraient devenir encore plus élevés et plus volatils que ce qui est actuellement prévu », prévient-elle.

>A...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles