Bard : de nouvelles mises à jour prometteuses pour le "ChatGPT de Google"

Depuis le 10 mai 2023, le chatbot de Google, "Bard", est désormais disponible dans plus de 180 pays à travers le monde. Cependant, il n'est toujours pas accessible en France, en Allemagne et en Espagne, ce qui le place encore loin derrière son concurrent, ChatGPT. Malgré cela, Google prévoit d'apporter prochainement des mises à jour qui pourraient bien inverser la tendance.

Depuis quelques mois, le monde de la technologie est le théâtre d'une rivalité croissante entre l'entreprise OpenAI, qui a lancé ChatGPT en 2019, et d'autres géants du marché. Certains vont jusqu'à parler d'une "guerre de l'IA". Parmi eux, Google, le "G" de Gafam, a toujours accordé une grande importance à l'intelligence artificielle, notamment en l'intégrant dans sa série de smartphones, les "Google Pixels". Cependant, Google n'avait pas encore proposé de chatbot générateur de langage performant. Cette lacune a été comblée avec la sortie de Bard, le 10 mai 2023, disponible aujourd'hui dans plus de 180 pays. Afin de présenter son interface et ses dernières fonctionnalités, Google a organisé une conférence diffusée sur YouTube. Par ailleurs, l'entreprise nous permet de suivre en temps réel le calendrier de ses prochaines mises à jour. Certaines d'entre elles viennent de sortir, dont une le 23 mai 2023, apportant une valeur ajoutée à Bard par rapport à ChatGPT.

Un accent mis sur la qualité et la transparence des sources d'information

Lors de son lancement, Bard a connu un échec de communication notable. Annoncées depuis février 2023, quelques démonstrations en direct avaient été effectuées. Cependant, lorsqu'on lui a posé la question : "Quelles sont les découvertes du télescope spatial James Webb dont je peux parler à mon enfant de neuf ans ?", Bard a affirmé de manière erronée que le télescope avait "pris les toutes premières photos d'une planète en dehors de notre propre système solaire". La communauté scientifique a rapidement souligné que la première image d'une exoplanète avait été enregistrée en 2004, soit 17 ans avant le lancement du télescope James Webb, une information vérifiable sur le site officiel de la Nasa. Cette erreur a entraîné une chute de 100 milliards de dollars en bourse pour Google.

Cependant, il est important de rappeler que tout chatbot, y compris ChatGPT, n'est jamais fiable à 100 %. Il est crucial de confronter différentes sources pour s'assu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi