Bardella juge "irresponsable" une manifestation contre "les violences policières" alors que la police est "épuisée"

Bardella juge "irresponsable" une manifestation contre "les violences policières" alors que la police est "épuisée"

Le président du Rassemblement national Jordan Bardella a jugé "irresponsable" l'organisation d'une manifestation samedi à Paris dite pour dénoncer "le racisme systémique, les violences policières et pour la justice sociale et les libertés publiques", notamment à l'appel de La France insoumise, sur le plateau de "BFM Politique" ce dimanche. Une voiture de police avait été attaquée par des manifestants.

"À l'heure où la police est épuisée par un empilement d'événements absolument difficiles et douloureux pour les forces de l'ordre (...), aller organiser (...) une manifestation pour mettre une cible sur le front des policiers et des gendarmes (...) qui mettent leur vie en danger pour assurer notre sécurité est irresponsable", dénonce le député européen.

Trois personnes ont été interpellées, après l'attaque d'un véhicule de police, pendant la manifestation. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a ensuite condamné cette attaque en parlant de "violences innacceptables".

Des images "difficiles à voir"

"Je ne suis pas pour l'interdiction des manifestations a priori", a cependant souligné Jordan Bardella.

"En revanche, je pense que les éléments perturbateurs liés à l'ultra-gauche doivent être hors d'état de nuire et probablement de manière préventive", a ensuite avancé le députée européen.

Évoquant la vidéo de l'attaque du véhicule de police de samedi, le patron du RN dénonce des "images difficiles à voir", mettant en scène, selon lui, des "militants d'ultra gauche qui "sont là non seulement pour en découdre, mais pour tuer du flic".

La Nupes pointée du doigt

"Ce que je peine à comprendre (c'est) la Nupes (qui) a un besoin quasi maladif, obsessionnel de nourrir la haine contre les forces de l'ordre et nourrir la haine contre la police dans une période où (...) nos forces de l'ordre sont épuisées", a affirmé Jordan Bardella.

"La gauche Nupes a une responsabilité très lourde dans le climat de violences que vit notre pays et la gauche Nupes est animée par une chose aujourd'hui, c'est la déstabilisation de notre société et la haine contre tout ce qui représente de près ou de loin la France et l'État", a-t-il encore jugé, alors que plusieurs élus LFI et EELV, comme Louis Boyard ou Sandrine Rousseau, ont notamment participé à cette manifestation.

"C'est ça le vrai visage de M. Mélenchon et de ses amis qui se comportent systématiquement (...) comme des dangers publics", a accusé Jordan Bardella.

Article original publié sur BFMTV.com