"Bas les masques" : Anne Hidalgo taclée par une ministre

·1 min de lecture

Certaines propositions d'Anne Hidalgo, candidate à l'élection présidentielle de 2022, provoquent de vives réactions. La maire de Paris souhaite doubler le salaire des professeurs d'ici la fin de son mandat, si jamais elle est élue, et demande une meilleure rémunération des agents de la fonction publique. Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, a défendu le bilan d'Emmanuel Macron concernant cette thématique, et est montée au créneau contre la femme politique dans une interview publiée dans Le Point le mercredi 15 septembre 2021. "Je veux dire 'bas les masques' à propos de la position d’Anne Hidalgo sur la fonction publique", a commencé la membre du gouvernement, qui s'était déjà opposée à l'édile en août, après que celle-ci a tenté de contourner la loi des 35 heures pour les agents publics de la capitale.

"En tant que maire de Paris, je rappelle qu’elle a sous sa responsabilité plus d’agents publics que toutes les préfectures et sous-préfectures de France. Elle a un vrai bilan en tant qu’employeur public. Il est désastreux, du point de vue du dialogue social comme des résultats. Elle ne respecte pas la loi sur les 35 heures", a-t-elle déclaré.

Concernant les enseignants, la mère d'Arthur Germain a écrit dans Une femme française, livre paru aux éditions de L'Observatoire le mercredi 15 septembre 2021: "Je crois possible, sur la durée du quinquennat, de multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles