Bave d'escargot : quels sont ses bienfaits pour la peau ?

iStock/gpointstudio

Le constat est simple. La bave d’escargot régénère. Preuve en est : lorsqu’un escargot casse sa coquille, il parvient à la reconstituer grâce à sa bave. Même scénario lorsqu’il subit une blessure sur son petit corps qui lui sert à se déplacer. Le gastéropode sécrète la bave miraculeuse et la blessure disparaît. Ce haut pouvoir cicatrisant et régénérant intrigue depuis des siècles. Dans l’Antiquité, on prêtait à l’escargot d’innombrables vertus. Il était alors broyé, avec ou sans coquille, appliqué en pommade ou ingéré. Au XIVème siècle, ce sont ses propriétés contre la toux qui sont les plus prisées par les médecins.

Aujourd’hui, les élevages d’escargots se concentrent sur les bienfaits de la bave. Cette dernière est prélevée et le gastéropode est préservé. A partir du développement de la médecine moderne, les scientifiques ont analysé la composition de cette précieuse salive. Ce qu’ils ont découvert s’est avéré très prometteur : la bave d’escargot est gorgée de principes actifs comme le collagène, l’élastine, les protéines, l’allantoïne et l’acide glycolique.

Le collagène fait partie des actifs naturels de la peau. Mais avec l’âge, l’épiderme devient paresseux et en produit moins d’où l’apparition des rides et ridules. L’élastine, comme son nom le suggère, participe à rendre la peau souple. Les protéines, elles, nourrissent la peau et l’allantoïne l’hydrate. Enfin, l’acide glycolique est utilisé dans le cadre de peelings ou d’exfoliants. Il facilite l’élimination des peaux mortes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite