BDSM : en quoi consiste la pratique du "findom" ou domination financière ?

Adéọlá Adérè̩mí

Le BDSM est fait de multiples fétiches et autres kinks. S’il est souvent associé à l’idée de sadomasochisme et de soumission physique, il ne s’arrête pas à cela. La domination financière, ou findom, prend également une grande place. Et à en croire le bond des recherches Google sur le sujet, cette forme de domination intrigue. Pour le site Well+Good, une dominatrix financière a répondu à certaines questions afin de lever le voile sur cette pratique. Elle explique que le soumis dans la relation de domination est généralement un homme tandis que le dominant peut être de tous les genres. Mais il ne suffit pas pour la dominatrix de contrôler les dépenses ou de se faire offrir des choses de la part du soumis. Une véritable identité de la dominatrix est escomptée : “Les clients veulent savoir ce qui fait de moi quelqu’un de spécial, cerner mon attitude”, explique Goddess Guapa. S’ils sont attirés par ce qu’ils voient, alors ils peuvent demander, voire supplier, à entrer dans une relation de domination.

Certain·es pourraient voir des similitudes entre la findom et le concept de sugar daddy. “Mais la findom mène à un niveau supérieur”, clarifie la dominatrix. Si les sugar daddy et les soumis de la domination financière dépensent tous leur argent pour leurs maître·sse, les paypigs – le nom donné aux soumis – cherchent également une réelle relation de domination. “Ils aiment laisser le contrôle de leurs finances tout en se faisant dégrader et humilier”, souligne Goddess Guapa. Chacun définit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Point A" ou "deep spot" : cette zone érogène vous promet des orgasmes sans limite
Sexo : la position de "l'ange des neiges" va faire monter la température dans votre lit !
Sexe : pourquoi la période de Noël nous donne-t-elle davantage envie de faire l'amour ?
Sexo : pour faire grimper la température à Noël, testez la position de la chaussette
Sexe : tout sur la position de la “balle gagnante”, pour décoller à deux sans effort