• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Il y avait beaucoup de pièges" : Nolwenn Leroy évoque le tourbillon médiatique après sa victoire à la "Star Academy"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

De l’eau a coulé sous les ponts du Finistère depuis que Nolwenn Leroy a remporté la seconde saison de la Star Academy en 2002. Pourtant, comme Jenifer, lauréate de la première édition, la Bretonne reste associée à ce programme phénomène, suivi par plus de huit millions de téléspectateurs sur TF1. D’ailleurs, la petite protégée d'Armande Altaï n’a jamais craché dans la soupe, fière de son parcours, alors qu’elle célébrera avec ses copains de classe et d’autres candidats emblématiques les vingt ans du télé-crochet. Elle a d’ailleurs une perception de cette aventure un brin différente de celle de Jenifer, à qui le public l’a souvent opposée. Si la coach de The Voice s’est longtemps sentie coupable de son succès, celle qui revient en force avec son nouveau single intitulé Brésil Finistère a été plus gênée par l’emballement médiatique qui a suivi sa sortie du château de Dammarie-les-Lys.

Invitée dans Boomerang, sur France Inter, le mercredi 8 septembre 2021, Nolwenn Leroy est revenue sur cette période délicate pour elle et sa famille. "C'est un mélange de plein d'émotions. C'est le bonheur d'être aimée mais basé sur quelque chose d'un peu étrange. On est connu pour notre voix mais pas pour ce qu'on a écrit ou produit. C'est ça qui était un peu complexe", a-t-elle souligné, frustrée de devoir enregistrer un album tout prêt. Surtout, elle n’a jamais pu profiter pleinement de l’euphorie d’un tel sacre, consciente que le plus dur était devant elle. "J'ai toujours été un peu grave. Je suis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles