BeautyMix : cette astuce permet de tester le robot cosmétique tendance sans aucune obligation d'achat

·1 min de lecture

Comment être certain d’aimer le BeautyMix avant de l’acheter définitivement - ou non ? Grâce à cette petite astuce, il est possible de se faire un avis sur le robot cosmétique sans débourser les 129€ nécessaires à son acquisition.

Un assistant qui mélange, chauffe et fabrique presque tout seul les produits de beauté faits maison ? C'est le doux rêve rendu possible par BeautyMix. Et le robot cosmétique français, lancé il y a 2 ans à Chartres (Eure-et-Loir), n'en finit pas de faire des émules. Elu Produit de l'année 2021 par les consommateurs, il a récemment bénéficié d'un joli coup de projecteur, grâce au passage de sa fondatrice, Nelly Pitt, dans l'émission Qui veut être mon associé ?, diffusée ce mercredi 12 janvier sur M6.

A découvrir également : 40 astuces naturelles faciles pour prendre soin de ses cheveux

Pratique, ludique, accompagné d'une balance de précision et d'une application qui abonde de recettes, BeautyMix a de solides arguments pour convaincre les adeptes de DIY beauté naturels. Seulement voilà, l'outil a un prix : 129€ (sur beautymix.fr, darty.com ou encore .boulanger.com). Alors, avant de se le procurer, mieux vaut être certain de l'aimer.

Des ateliers BeautyMix pour se faire un avis sur le robot cosmétique

Bonne nouvelle pour ceux qui hésitent à s'offrir le petit robot, des ateliers BeautyMix sont désormais proposés dans toute la France ! Afin de se familiariser avec l'outil, les participants peuvent le prendre en main durant des sessions théoriques et pratiques d'une à deux heures, accompagnés d'un ambassadeur.

A découvrir également : Mains sèches en hiver : 2 ingrédients suffisent pour concocter ce remède naturel, selon...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles