Publicité

"Je n'étais pas à l'aise. J’ai l’air très sexuelle" : Bella Hadid évoque la tenue qu'elle regrette d'avoir portée

NEW YORK, NEW YORK - OCTOBER 17:  Bella Hadid attends God's Love We Deliver 16th Annual Golden Heart Awards at The Glasshouse on October 17, 2022 in New York City.  (Photo by Dimitrios Kambouris/Getty Images)
"Je n'étais pas à l'aise" : Bella Hadid évoque la tenue qu'elle regrette d'avoir porté. (Photo by Dimitrios Kambouris/Getty Images)

Emblématique mannequin, Bella Hadid a défilé pour les plus grandes marques, et fait régulièrement sensation pour ses looks sur le tapis rouge. Mais la jeune femme, au même titre que sa soeur Gigi Hadid, est en réalité discrète, peu encline à vouloir attirer l'attention sur elle, et bien décidée à protéger sa vie privée au maximum. Aussi, elle a amèrement regretté l'un de ses choix vestimentaires, qui a fait couler beaucoup d'encre.

Vidéo. Bella Hadid : cette opération de chirurgie esthétique qu’elle regrette

Une robe qui a fait sensation au Festival de Cannes

Chaque année, sur les marches du Festival de Cannes, se pressent acteurs et actrices, réalisateurs et réalisatrices, mais aussi de plus en plus de mannequins ou encore d'influenceurs et influenceuses. Leurs tenues, souvent spectaculaires, sont décortiquées, comme cela a été le cas en 2023 pour Léna Situations ou encore Iris Mittenaere.

En 2016, c'est Bella Hadid qui avait marqué les esprits. A l'époque, la jeune mannequin était âgée de tout juste 20 ans et était notamment connue pour être l'une des stars du défilé Victoria's Secret. Sur la Croisette, pour la projection du film "La fille inconnue" des frères Dardenne, elle montait les marches du Palais des Festivals dans une robe rouge signée Alexandre Vauthier. La tenue en question ? Une longue robe rouge en satin, dos, nu, au décolleté plongeant, et surtout fendue jusqu'aux hanches. A l'époque, où les commentaires sexistes avaient été légion, une question était sur toutes les lèvres : la mannequin portait-elle une culotte ?

CANNES, FRANCE - MAY 18: Bella Hadid attends the 'The Unknown Girl (La Fille Inconnue)' premiere during the 69th annual Cannes Film Festival on May 18, 2016 in Cannes, France. (Photo by Laurent KOFFEL/Gamma-Rapho via Getty Images)
Sur le tapis rouge du film "La fille inconnue", Bella Hadid a fait sensation dans une robe Alexandre Vauthier très sexy. (Photo by Laurent KOFFEL/Gamma-Rapho via Getty Images)

La jeune femme – qui n'était alors même pas majeure aux Etats-Unis – avait été largement critiquée pour son choix audacieux, sexualisée à outrance, et avait même eu droit à de nombreuses spéculations, des spectateurs affirmant avoir vu son intimité lors d'un coup de vent.

Les regrets de Bella Hadid

Dans une interview accordée au magazine Teen Vogue, Bella Hadid l'a confié sans détour : elle regrette ce choix vestimentaire, qui ne lui correspond pas du tout. "Je n’étais pas à l’aise. J’ai l’air très sexuelle. Les appareils photos et le fait de porter autant de maquillage me stressait. Sans parler de cette fente. Revoir ces images me gêne."

Pour la petite soeur de Gigi Hadid, le problème ne vient pas de la robe, qui est "sublime", mais d'image : "Ce look ne me ressemble pas." Et malheureusement, c'est cette tenue qui lui a donné une image sulfureuse dont la mannequin a du mal à se séparer. "Ce fut le début du personnage de Bella que tout le monde voit en moi. C’est mon alter-ego, que j’ai surnommé Belinda. Je suis tout l’inverse d’elle. Elle est très… va-va-voom." D'ailleurs, sur le tapis rouge de Cannes, les photos captures prouvent clairement que la jeune femme n'était pas à l'aise, et visiblement inquiète à l'idée que sa robe n'en dévoile trop.

CANNES, FRANCE - MAY 18:  Bella Hadid attends the screening of
Lors de sa montée des marches à Cannes, en 2016, Bella Hadid était visiblement mal à l'aise dans sa tenue. (Photo by Samir Hussein/WireImage)

Une sexualisation qui ne lui plaît pas

Dans une autre interview accordée au magazine Vogue, Bella Hadid avait déjà confié qu'elle avait été sexualisée très tôt dans sa carrière, et que le fait d'avoir été poussée vers le mannequinat par sa mère Yolanda Hadid ne l'avait pas aidée. "C'est comme s'il y avait deux Bella : moi, cette personne qui essaie de comprendre qui elle est, et 'Bella Hadid", mon alter ego, qui est une sorte de robot sexy qui sort tous les soirs."

Un alter ego qui est loin de lui convenir : "Je souffre d'anxiété sociale. Faire la fête, ce n'est pas mon truc, mais j'ai longtemps ressenti cette pression pour projeter cette image sexy et fêtarde, parce que j'avais l'impression que c'était ce que l'on attendait de moi. Aujourd'hui, je n'ai plus envie de vivre dans cette boîte. J'ai enfin l'impression d'avoir le droit de parler." Des propos qui ne sont pas sans rappeler ceux d'Emily Rajatjowksi, qui a également avoué avoir eu l'impression de n'exister que via la sexualisation de son corps, raison pour laquelle elle veut s'éloigner du showbusiness.

Vidéo. Bella Hadid se confie sur son combat contre la maladie de Lyme

A lire aussi

>> Bella Hadid en larmes sur Instagram : elle évoque sa dépression et sa santé mentale

>> Bella Hadid : sobre depuis plusieurs mois, elle se confie

>> Bella Hadid se confie sur sa maladie : "15 ans de souffrance invisible"