“Plus belle la vie” : accusé de ne pas respecter le confinement, Laurent Kerusoré se défend

C’est une période difficile pour les équipes de Plus belle la vie. Alors que l’on apprenait il y a peu que France 3 envisagerait de supprimer et donc de remplacer le célèbre feuilleton, voilà que la crise liée à l’épidémie de coronavirus vient perturber le planning de la série. Lundi 16 mars 2020, le tournage a été suspendu. Mais pas d’inquiétude, les épisodes étant enregistrés à l’avance, ils continueront d’être diffusés pendant encore quelques semaines. Avec l’instauration d’un état d’urgence sanitaire et d’un confinement national, les comédiens de Plus belle la vie, tout comme le reste de la population française, sont priés de rester chez eux. Dimanche 22 mars 2020, Laurent Kerusoré s’est agacé de voir tant de personnes sorties mettre le nez dehors. L’interprète de Thomas Marci, le barman du Mistral, a donc poussé un coup de gueule sur son compte Instagram.

Laurent Kérusoré remet les internautes à leur place

“Je ne vais pas râler parce que nous sommes dimanche matin mais quand je regarde les informations nationales et que j'entends les réflexions de certaines personnes qui bravent l'interdiction, je m'énerve, oui je m'énerve quelque peu”, déclare-t-il dans une vidéo partagée avec ses 124.000 abonnés. “Car nous sommes vraiment en état de guerre, et quand on est en guerre en général et qu'on risque de sortir dans la rue, on peut se prendre une balle perdue”, affirme Laurent Kerusoré. “Alors restez chez vous, prenez soin de vous. C'est le mot d'ordre hein, je crois que tout le monde l'a compris. Enfin, pas tout le monde hélas”, poursuit-il. Le comédien avait visiblement anticipé la réaction des internautes, qui l’ont accusé de ne pas respecter lui-même le confinement. En effet, la vidéo en question a été tournée depuis l’extérieur… Il avait donc, d’entrée de jeu, précisé : “Mais alors vous me direz ‘lui, il est dehors’. Mais je vous assure que je ne croiserai personne.”

Cette information n’a manifestement pas suffi à convaincre ses followers de sa bonne volonté. Nombreux

(...) Cliquez ici pour voir la suite