"Plus belle la vie" : le coup de gueule de Lola Marois contre les scénaristes de la série

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après 18 saisons et plus de 4.000 épisodes, Plus belle la vie s'apprête à tirer sa révérence. Mais quelques mois avant le clap de fin de la série phare de France 3, les comédiens ont quelques confidences à faire. Lola Marois a rejoint le casting en 2017, lors de la 13 ème saison du programme et campe depuis un rôle récurrent. Elle interprète le personnage devenu incontournable d'Ariane Hersant, une policière au commissariat du Mistral connue pour ne pas mâcher pas ses mots. Malgré le succès de son rôle, la femme de Jean-Marie Bigard peine à composer avec l'une des caractéristiques de son personnage. Lundi 20 juin 2022, elle s'est confiée dans le fauteuil de Chez Jordan pour Télé-Loisirs sur son parcours dans la série. Elle a dévoilé souhaiter qu'Ariane "arrête de se taper tout ce qui bouge".

Si aujourd'hui Lola Marois joue son rôle avec conviction, cela n'a pas toujours été facile. La mère de famille se replonge dans ses débuts sous les traits d'Ariane Hersant. "Mon personnage était assez dur. C'était une fliquette, une petite trentenaire qui arrivait des quartiers nords [...] avec un petit souci de racisme", explique-t-elle. Mais peu à peu, le personnage s'adoucit et révèle une enfance douloureuse. Si l'immersion dans son passé a rendu la policière plus aimable aux yeux du public, une autre facette de sa personnalité dérange terriblement Lola Marois. "J'aurais bien aimé qu'elle soit un petit peu plus calme sentimentalement mais les scénaristes aimaient qu'elle soit une éternelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles