Ben Mazué : "Je vois le mauvais côté des choses, avec la conviction que ça va s'arranger"

·1 min de lecture

"Une histoire d'amour qui se termine n'est pas une histoire ratée." C'est ainsi que Ben Mazué résume le message de son dernier album Paradis, qu'il défendait jeudi sur la scène du festival des Vieilles Charrues. Malgré des nouvelles chansons tournées vers la rupture, le chanteur veut transmettre au public son optimisme, comme il l'explique depuis sa loge au micro d'Emilie Mazoyer. "Comme l'album est déjà très tourné autour de cette histoire qui se termine, je ne parle pas de ça pendant le concert", explique-t-il.

>> Vivez les Vieilles Charrues avec Émilie Mazoyer sur Europe 1 du 8 au 18 juillet

"Bien entendu, je fais les chansons de Paradis, donc ses thèmes sont évoqués. Mais entre les morceaux, je parle de tout autre chose", complète-t-il. 'Je raconte que je viens de la Réunion où je suis parti m'installer. Là-bas, j'ai beaucoup marché. Cela amène un roulis qui est assez méditatif, il y a des pensées qui nous traversent. Je les ai notées et je les évoque sur scène. Donc, j'emmène le public dans une sorte de randonnée imaginaire. C'est ça que je propose. Mais je n'appuie pas davantage sur la rupture. J'en dis déjà beaucoup dans les chansons."

"Je suis assez dans le business des trucs dramatiques !"

Ben Mazué n'en est pas à son premier album cathartique. Son deuxième disque, 33 ans, parlait notamment du deuil de sa mère. "Pendant que je sortais cet album, mon père, lui, venait d'être élu à la mairie de son village. Il avait proposé de mettre en place un service funéraire...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles