Benjamin Castaldi dévoile le montant de la retraite de son père Jean-Pierre Castaldi : "ça me fait de la peine"

La retraite. Un mot synonyme de toutes les crispations actuelles qui paralyse le pays tout entier. Depuis le 5 décembre dernier, la France vit, tant bien que mal, au rythme de la grève. On ne compte plus le nombre de débats à la télévision, les discours des uns et des autres, d'accord ou pas d'accord. Touche pas à mon poste ! n'est pas reste. Cyril Hanouna, un habitué des tacles, a déjà consacré plusieurs débats sur le thème de la retraite dans ses émissions. On se souvient de la polémique provoquée par la conductrice de la RATP sur le montant de son salaire. Le 9 janvier dernier, l'animateur phare de C8 a, une nouvelle fois, consacré l'un de ses sujets sur le plateau de Touche pas à mon poste à cet épineux problème sous un angle particulier : "Grèves, manifs : les people doivent-ils prendre parti ?" Parmi les intervenants, Raymond Aabou, chauffeur-livreur le jour, chroniqueur le soir, considère la réaction des people "démago au possible". Selon lui, ce n'est pas leur rôle d'intervenir sur un tel sujet. Il ne mâche d'ailleurs pas ses mots sur ce qu'il pense des people, "des personnes destinées uniquement à distraire" et suffisamment riches pour ne pas être concernées par la réforme.

⋙ Benjamin Castaldi : le jour où son fils a appris son mariage et sa tentative de suicide dans la presse

Sur le plateau, un autre chroniqueur n'est absolu pas de cet avis et tient à le faire savoir. Benjamin Castaldi intervient alors pour donner son point de vue personnel. Héritier d'une lignée de comédiens, fils de Jean-Pierre Castaldi et de Catherine Allégret, petit-fils de Simone Signoret, qui mieux que lui pouvait donner un avis sur ce sujet. Et là, contrairement à ce l'on pourrait imaginer, les retraites des acteurs ne sont pas forcément mirobolantes. Celui qui va fêter ses cinquante ans en 2020 s'adresse à Raymond Aabou et lui fait une confidence : "pour ce qui concerne les retraites des people, tu dis que ce sont des nantis. Mon père a soixante-quinze ans. Il bosse parce qu'il ne peut

(...) Cliquez ici pour voir la suite