Benoît Magimel : cette drôle de remarque à Anaïs Demoustier sur le plateau de "Quotidien"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un an après la sortie de Mandibules dans les salles, Quentin Dupieux est de retour avec une comédie aussi décalée que sa prédécesseure. Intitulé Incroyable mais vrai, son nouveau film sortira en salles le 15 juin prochain. En guise de teasing, le réalisateur a distillé deux bandes-annonces courtes, très mystérieuses. L'histoire reste pour l'heure secrète, mais plusieurs thèmes tels que la jeunesse et la sexualité seront abordées. C'est en tout cas ce qu'a dévoilé Yann Barthès dans Quotidien, jeudi 2 juin 2022. "Alain et Marie emménagent dans un pavillon. Une trappe située dans la cave va bouleverser leur existence", annonce le synopsis de cette comédie portée par Alain Chabat, Léa Drucker, Benoît Magimel et Anaïs Demoustier. Sur le plateau de Quotidien, les quatre acteurs ont, tour à tour, parlé de leur personnage dans cette comédie loufoque. Celle qui a eu un enfant avec Jérémie Elkaïm parle de son rôle comme "jubilatoire", tandis que son partenaire à l'écran trouve son personnage "brillant".

Pour leurs rôles respectifs, le réalisateur Quentin Dupieux a opté pour un changement radical chez les quatre acteurs. "Ce que j'adore avec Quentin, c'est qu'il change nos têtes. On change de tête, coupe, coiffure, maquillage, coupe... C'est très très jubilatoire. Et Benoît aussi", a lancé Léa Drucker à Benoît Magimel, qui a acquiescé. "Et pas que... Il y a plus quand même", a-t-il rétorqué, en regardant la comédienne Anaïs Demoustier, mimant des gestes vers sa poitrine. "Tu veux parler de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles