Bernard Dumeige ("Affaire conclue") : son accident de moto, sa naissance sur un parking, sa famille... il se confie

Bernard Dumeige, 61 ans, fait partie du clan des premiers acheteurs d'Affaire conclue présentée par Sophie Davant sur France 2. Un parcours de vie pas toujours facile, avec la perte de sa mère à 14 ans, un accident tragique de moto à 19 ans... Le brocanteur, passionné par la Première Guerre mondiale, nous a confié les nombreuses difficultés qu'il a rencontrées avant d'intégrer l'émission en 2017

Femme Actuelle : Comment avez-vous été recruté dans l'émission Affaire conclue ? Bernard Dumeige : Je fais partie des sept premiers acheteurs historiques. J'ai été contacté par les producteurs, la Warner Bros, il y a trois ans. A l'époque, ils cherchaient des brocanteurs et des antiquaires qui avaient déjà fait des émissions de télé. C'était mon cas. En 2015, j'avais fait une émission pour France 3, Jour de brocante, diffusée le dimanche en début d'après-midi.

Quels sont vos liens avec les différents acheteurs d’Affaire conclue ?B.D. : Les affinités, par rapport à l'un ou à l'autre, se font en fonction du caractère, de la façon d'être, de se comporter sur le plateau. On a plus de relations entre les provinciaux et les Belges. Comme on se retrouve de temps à autre à l'hôtel, on a l'occasion de boire des verres ou de dîner ensemble. Donc, on est forcément plus proche de ces gens-là que des Parisiens qui eux, dès que l'émission se terminent, partent et ne nous côtoient pas du tout. A part Caroline Margeridon qui nous reçoit ou nous invite au marché Biron aux Puces de Saint-Ouen, on n'a aucune relation avec Pierre-Jean Chalençon ou avec Julien Cohen, ou les autres Parisiens.

Avec lequel ou laquelle avez-vous le plus d’affinités ?B.D. : Je suis très proche de Stéphane Vanhandenhoven, de Paul Azzopardi et de Caroline Margeridon. Anne-Catherine Verwaerde est également devenue une amie.

Quelles sont vos relations avec Sophie Davant ? B.D. : Les relations sont très discrètes. Sophie Davant est une grande professionnelle. On s'aperçoit sur le plateau, mais très peu. Elle est dans la salle

(...) Cliquez ici pour voir la suite