Mort de Françoise Arnoul : l'hommage de Bernard Pivot à l'actrice et ses seins "de rêve" fait polémique

·1 min de lecture

"Sexiste" Bernard Pivot aurait mieux fait de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de poster son message. Pourtant, tout cela partait d'une bonne intention... En effet, mercredi 21 juillet 2021, l'écrivain de 86 ans, qui n'a jamais caché son appétit sexuel débordant, a rendu hommage à Françoise Arnoul, décédée le 20 juillet 2021 à l'âge de 90 ans. Cependant, Bernard Pivot, suivi par un million de personnes sur Twitter, a préféré se souvenir de la plastique de l'actrice des années 1950, plutôt que de sa carrière, et ça... ça ne passe pas. Aussitôt postée, sa publication a été épinglée par des personnalités féministes mais aussi par de nombreux internautes anonymes qui ont qualifié son tweet de sexiste.

"Francoise Arnoul nous a quittés. Ses seins ont fait rêver les jeunes gens des années 50. Mais ceux qu’on pouvait admirer dans le film L’épave n’étaient pas les siens. Elle m’en a fait l’aveu au cours d’une émission. Encore mineure, elle n’avait pas eu le droit de tourner dénudée", a écrit Bernard Pivot. En commentaire, certains internautes s'insurgent : "Des dizaines de films, grade de commandeur des arts et des lettres en 1995, c’était une grande actrice française. Et vous rendez hommage à ses nichons. C’est classe", "Toute une carrière d'actrice réduite à une anecdote sur ses seins (d'enfant) qui ont fait rêver", peut-on lire, entre autres. Pour le média féministe Simone, ce tweet est tout simplement inacceptable : "Jusque dans la tombe, les femmes sont donc objectivées". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles