Bernard Tapie, trop affaibli par son cancer : son procès est reporté

·2 min de lecture

L'échéance est repoussée de six mois. Comme l'a dévoilé L'Obs le lundi 26 octobre 2020, le procès en appel de Bernard Tapie au sujet de l'affaire du Crédit Lyonnais qui devait se tenir ce mois-ci n'aura pas lieu. La cour d'appel de Paris a ordonné que le procès soit réexaminé à partir du 10 mai prochain pour quinze jours d'audience suite à la demande de l'avocat de Bernard Tapie, Maître Temime. En effet, l'ancien ministre de la Ville, atteint d'un double cancer de l'estomac et de l'oesophage, aurait vu son état de santé s'aggraver ces derniers jours. Très soutenu par sa femme et ses enfants, ce dernier n'a cependant pas eu la force de faire face à une telle pression. Selon les propos rapportés dans L'Obs, sa maladie aurait "gravement progressé".

Comme il l'avait lui-même expliqué en août dernier, Bernard Tapie suit déjà un traitement expérimental contre le cancer en Belgique. Dernièrement, son avocat Maitre Temime a également précisé que son client devait essayer un nouveau traitement "quasi expérimental" qui pourrait laisser place à une nette amélioration de son état de santé. Selon la présidente de la cour, Sophie Clément, les résultats ne pourront pas être visibles "avant cinq mois". En attendant, Bernard Tapie continue son combat contre le cancer : "M. Tapie a tout fait pour pouvoir participer à cette audience, qui est et reste décisive pour lui. Malheureusement, son état de santé ne lui a pas permis de pouvoir aller plus loin", a déclaré son avocat auprès de l’AFP.

Dans les colonnes de L'Obs, il est également mentionné que le patron du groupe de médias La Provence ne souhaite pas être représenté à la barre par ses avocats en son absence. Par conséquent, une audience, fixée au 29 mars 2021, doit permettre de faire un point sur l’état de santé de Bernard Tapie, afin de savoir s'il est apte ou non à se présenter à la barre. Reprise potentielle du procès en mai 2021.

À lire aussi : Affaire Bernard Tapie : cette petite phrase de l’avocat général qui révolte son clan (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite