Bernard Tapie : ses activités surprenantes à l'hôpital

·1 min de lecture

Bernard Tapie est un combattant. L'ancien dirigeant de l'OM se bat depuis des années contre un double cancer de l'estomac et de l'œsophage, qui s'est récemment aggravé. Pour aller mieux, l'homme d'affaires ne recule devant rien. En plus de s'astreindre à une hygiène de vie irréprochable, il a également accepté de se faire soigner avec un traitement quasi expérimental, interdit en France. Après avoir porté ses fruits un temps, cette approche a fini par s'essouffler, puisque deux nouvelles tumeurs lui ont été diagnostiquées. L'ex-politicien a donc dû être hospitalisé fin mai 2021. "Son état de santé n'est pas alarmant. Il avait besoin de soins, d'examens et d'une intervention chirurgicale", avait toutefois tenu à faire savoir son avocat, Hervé Témime, dans les colonnes du Journal du Dimanche, jeudi 30 mai 2021.

Mais Bernard Tapie ne se laisse pas abattre pour autant. "Quand Tapie a mal, il ne prend pas d’antidouleurs", affirme d'ailleurs Franz-Olivier Giesbert dans son ouvrage Bernard Tapie, Leçons de vie, de mort et d'amour (Éd.Presses de la Cité), paru jeudi 10 juin 2021. En véritable battant, il souhaite éviter au maximum les cachets et la cortisone, une arme redoutable contre la douleur : "Aujourd’hui, quand on souffre beaucoup ou même un peu, on prend un comprimé ou de la cortisone. Moi, pas. Je préfère laisser mes surrénales travailler et je peux certifier qu’elles fonctionnent à mort pour me fabriquer ma propre cortisone", a expliqué le principal intéressé dans le livre. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite