Pas besoin d’attendre six mois pour essayer d’avoir un bébé après une fausse couche ou une IVG, selon une nouvelle étude

![CDATA[Shutterstock]]

Selon les directives de l’OMS, une femme devrait attendre au moins six mois avant d’essayer d’avoir un autre bébé après une fausse couche ou un avortement. Mais une étude vient de remettre en cause cette affirmation. Explications.

Est-il (vraiment) nécessaire d’attendre six mois pour essayer d’avoir un autre enfant après une fausse couche ou une IVG ? Pas vraiment, selon une étude publiée le 22 novembre dans la revue PLOS Medicine. Au contraire, ces femmes pourraient même tenter une nouvelle grossesse "peu de temps" après une précédente fausse couche ou un avortement, sans risque plus élevé de complications.

D’où viennent les recommandations de l’OMS ? Les conseils de l’organisation sont basés sur le fait que les femmes auraient besoin d’un certain temps pour reconstituer leurs réserves nutritionnelles, pour se remettre d’infections ou de ou de maladies inflammatoires pouvant voir contribué à une fausse couche, ou encore pour perdre l’excès de poids pris au cours de la grossesse précédente. Selon l’OMS, "lorsque les naissances sont espacées de moins de deux ans, le taux de mortalité chez le nourrisson est supérieur de 45% au taux de mortalité lorsque les naissances sont espacées de 2 à 3 ans, et supérieur de 60% au taux de mortalité lorsqu’elles le sont de quatre ans ou plus".

Or, selon l’étude citée par le Guardian, ces affirmations ne se basaient qu’en grande partie sur des études et examens préliminaires menés dans des pays à revenu faible ou intermédiaire avant 2005.

Afin de parvenir à leur conclusion, une équipe de chercheurs de la Curtin School of Population health de Perth en Australie a analysé les données de 49 058 naissances après une (...)

Lire la suite sur Topsante.com

VIDÉO - Line Papin : "Après la fausse couche, il y a un silence… Comme si on décrédibilisait ce qu’il s’est passé"

Bronchiolite bébé (épidémie 2022) : symptômes, transmission, comment l'éviter ?
Écrans : 27% des enfants de 2 ans sont exposés (trop tôt)
Chez l'enfant, la fessée prépare le terrain de l'anxiété et de la dépression
Bronchiolite du bébé : quand aller (impérativement) aux Urgences ?
Dépistage néonatal : quelles sont les nouvelles maladies détectées à partir de janvier 2023 ?