Beyoncé évoque ses fausses couches : "je suis morte et je suis née de nouveau"

Elodie Petit

Sa parole est rare.

Hier, nos consoeurs du magazine ELLE américain ont dévoilé leur numéro de janvier 2020, avec Beyoncé en une. Une cover girl sensationnelle pour leur premier numéro de la décennie. Et pour interviewer la diva, pas de journalistes. Ce sont les fans de Beyoncé qui ont pu directement poser des questions à leur idole. Interrogée par l’un d’entre eux sur le fait qu’elle n’ait pas gagné d’awards pour “Lemonade”, Beyoncé répond que cela n’a plus vraiment d’importance pour elle. “J’ai commencé à chercher un sens plus profond à la vie quand elle m’a donné des leçons dont je ne savais pas que j’avais besoin. Le succès a un goût différent pour moi désormais. J’ai appris que la souffrance et la perte dont en fait des dons. Faire des fausses couches m’a appris qu’il fallait que je sois une mère pour moi-même avant de l’être pour quelqu’un d’autre. Et puis j’ai eu Blue, et la recherche d’un but a été plus profonde. Je suis morte et je suis née à nouveau dans cette relation, et ma recherche d’identité est devenue plus forte. C’est difficile pour moi de revenir en arrière. Etre “numéro un” n’était plus ma priorité. Ma véritable victoire est de créer de l’art et de laisser une empreinte qui me survivra. C’est gratifiant.”

Malgré son incroyable carrière et sa vie à cent à l’heure, Beyoncé met ses trois enfants au centre de tout. “Je crois que le plus stressant c'est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi