Bière : le top des nouveautés et nos conseils pour bien les déguster

Il existe aujourd’hui près de 2.300 brasseries en France, soit près de quatre fois plus qu’en 2013. La plupart, des micro-brasseries à faible production, valorise le terroir local et les circuits courts. Certaines vont même jusqu’à produire leurs propres céréales (la Brasserie Paysanne de l’Artois à côté d’Arras, la Ferme-Brasserie Drao au nord de Rennes). Au sein de ces petites structures, les expérimentations donnent naissance à des tendances de fond : bière élevée en fût de chêne, sans alcool, aux arômes de fruits, de fleurs, enrichi d’ajouts… Une diversité enrichissante pour les connaisseurs, déroutantes pour les autres…

D’abord, en sortant du carcan blonde-blanche-brune. Pourquoi ? Parce que la couleur ne donne pas d’indications sur le goût. Elisabeth Pierre, experte en bière auteure du Guide Hachette des bières 2022, le confirme. D’après elle, "il y a trois grandes familles de goût à connaître". La première, à dominante maltée, révèle des saveurs de céréales, de pâtisserie, de boulangerie… C’est le cas des Stouts, par exemple. Ce style de bière noire peu alcoolisée, très torréfiée, possède un goût de café. "Deuxième grande famille de goût : les bières houblonnées". Certaines sont très aromatiques (aux parfums de fruits, de fleurs…), d’autres plus amères comme les IPA. "Dans la troisième grande famille, le goût sera apporté par les levures, la fermentation". On retrouve ici des bières acidulées, sans amertume.

"Aux personnes qui ne savent pas comment s’y prendre, je leur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles