Biarritz: Rhys Webb contrôlé positif à une hormone de croissance

Biarritz: Rhys Webb contrôlé positif à une hormone de croissance

Voilà qui pourrait être un gros coup dur pour le Biarritz Olympique. Pour l'instant aucune procédure disciplinaire n'est ouverte par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), mais Rhys Webb est laissé au frais par le club basque. Il n'a pas joué ce vendredi lors de la lourde défaite des Biarrots chez le promu Valence-Romans (55-0).

Selon une information du journal L'Equipe confirmée par RMC Sport, le demi de mêlée gallois (34 ans, 40 sélections), gros transfert de l'été au BO, a été testé positif à une hormone de croissance suite à un contrôle inopiné du gendarme antidopage le 15 juillet dernier. Le jour même de son arrivée à Biarritz, juste après une séance de musculation. Le président du club basque Jean-Baptiste Aldigé a été prévenu lundi 21 août par son joueur. "Le club n'est pas concerné puisqu'il a été testé le jour de son arrivée. On attend la décision de l'AFLD et on s'adaptera", explique Jean-Baptiste Aldigé.

Un complément alimentaire fourni par la fédération galloise en cause ?

Rhys Webb a pris un avocat et se défendra devant l'Agence antidopage ce lundi 28 août en visioconférence. Le joueur compte expliquer que le taux d'hormone repéré lors de son contrôle est dû à la prise de compléments alimentaires fournis par la fédération galloise dans le cadre de la préparation à la Coupe du monde.

Le demi de mêlée a annoncé sa retraite internationale fin mai, alors que le Pays de Galles avait déjà commencé sa préparation.

Article original publié sur RMC Sport