Biarritz: Rhys Webb, toujours sous le coup d'une enquête antidopage, risque gros

Il n'a joué qu'un seul match avec son nouveau club, la première journée de PRO D2 et la nette victoire de Biarritz sur Colomiers (35-18) à laquelle il a largement participée, le 17 août. Depuis, Rhys Webb n'a plus passé le maillot du BOPB et il risque d'être écarté des terrains pour longtemps.

Le demi de mêlée gallois (34 ans, 40 sélections), qui a annoncé sa retraite internationale fin mai avant de rejoindre le club basque, est suspendu à titre conservatoire par l'Agence française de lutte contre le dopage. Il a été testé positif à l'hormone de croissance après un contrôle inopiné le jour de son arrivée à Biarritz, le 15 juillet dernier. L'hormone de croissance, comme l'EPO et les anabolisants, est classée parmi les substances lourdes qui impliquent une suspension conservatoire automatique. La prise illicite de cette hormone est passible de quatre ans de suspension pour un athlète.

La prise d'hormone de croissance passible de quatre ans de suspension

Ce lundi 28 août, le joueur était entendu avec son avocat par l'AFLD en visioconférence. Rhys Webb avait aussi demandé au président du BOPB, Jean-Baptiste Aldigé, d'assister à l'audition. Le joueur avait d'abord évoqué avec son club la possibilité que les traces d'hormone de croissance retrouvées dans son sang viennent de compléments alimentaires fournis par la fédération galloise avant qu'il quitte le XV du Poireau. Finalement, il n'a pas partagé cette hypothèse avec les enquêteurs de l'agence antidopage, lundi.

L'AFLD a décidé de maintenir la suspension du Gallois à titre conservatoire et d'analyser l'échantillon B prélevé lors du contrôle du 15 juillet, selon une information de L'Equipe confirmée par RMC Sport. Les résultats sont attendus d'ici dix jours. Si le second échantillon révèle à nouveau des traces d'hormone de croissance, Rhys Webb risque de voir sa saison avortée avec Biarritz, ce qui pourrait mettre un terme à sa carrière plus tôt que prévu.

Article original publié sur RMC Sport