Bien-être, droits...Elles se battent pour les animaux

·1 min de lecture

Plus de 900 000 signatures ! C’est ce qu’affiche le compteur du Referendum pour les animaux, lancé par le journaliste Hugo Clément en juillet dernier, et soutenu par diverses personnalités (Juliette Binoche, Matthieu Ricard..). En concertation avec une vingtaine d’associations de protection animale, il demande notamment l’interdiction de l’élevage en cage, intensif, à fourrure ou encore de la chasse à courre. Si le chemin est encore long pour organiser un référendum à l'échelle nationale et rédiger une proposition de loi (4,7 millions de signatures nécessaires et le soutien de 185 parlementaires), le succès de cette opération montre que l’opinion publique est sensible au sujet. "Nous sommes passés, avec les animaux, d’un rapport d’utilité - ils étaient là pour tirer la charrette, monter la garde, nous nourrir, chasser les souris - à un rapport purement amical", analyse le sociologue Michel Fize. "Tous ceux qui en possèdent reconnaissent qu’ils apportent joie de vivre, fidélité, réconfort, détente, et cela participe à l’amour pour les animaux en général", assure-t-il. Raison de plus pour les protéger, les défendre, les respecter.

Dans les années 1980, j’ai été marquée par les oiseaux mazoutés suite aux marées noires. J'ai eu le déclic après une visite dans un centre de soins où ils étaient pris en charge. Depuis ma retraite, il y 4 ans, je suis devenue une bénévole active au sein de la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO) dans mon département, le Loiret. Nous organisons des actions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite