Bien choisir son fond de teint après 50 ans

De bon ton !

Choisir la bonne nuance, c’est indispensable pour tricher en beauté. Ne vous laissez pas abuser par une teinte trop foncée, elle doit s'ajuster parfaitement à votre carnation. Vous hésitez entre une couleur à dominante dorée et une rosée ? Encore une fois, fiez-vous à votre épiderme. Si vous bronzez facilement, préférez un doré. Si vous rougissez plus que vous ne brunissez, préférez les rosés.

On aime :Éblouissant. Une palette de 45 nuances qui rend la peau lumineuse. Fond de teint liquide radiant Born to Glow, Nyx Professional Make-up, 10,90 €.Nude. Un effet naturel pour ce produit à la texture poids plume et à la couvrance légère. Teint Idole Ultra Wear Nude, Lancôme, 43,50 €.

Effets spéciaux

Si votre visage a tendance à luire en cours de journée, optez pour une formule matifiante, qui veloute l’épiderme. Ciblez-la sur le nez, le front, le menton. Si vous avez envie d’un effet naturel, préférez un ton satiné, qui accroche la lumière et donne l’illusion d’une peau parfaitement naturelle. Enfin, si vous désirez mettre en valeur les reliefs du visage, choisissez un produit à base de nacres, qui offre un fini brillant. Posez-le en touches, sur les zones qui manquent de volume. Évitez de l'appliquer sur les rides ou les pores dilatés car il les accentue par effet d’optique.

On aime :Deux en un. Des ingrédients naturels et un fini velouté pour ce produit qui peut aussi servir d’anticernes. Beyond Matte Liquid Foundation, 49,50 €. Protecteur. Unifiant, il aide aussi à lutter contre les agressions extérieures, notamment en zone urbaine. Dream urban Cover, Maybelline New York, 9,90 €.

À l'essai

Tout fond de teint doit être testé avant l’achat. C’est la seule façon de s’assurer que la nuance et la texture vous conviennent. Inutile de vous barbouiller le poignet ou le dos de la main, leur couleur ne reflète pas réellement votre carnation. Essayez le produit sur le visage mais pas n’importe où : sur la mâchoire, car le front et le menton peuvent être un peu plus foncés.

(...) Cliquez ici pour voir la suite