Comment bien choisir des huîtres ? + la technique pour les ouvrir sans se blesser

JuliaMikhaylova

La Fine de Claire ou la Gillardeau en provenance de la Marenne-d'Oléron, des plus charnues du bassin d'Arcachon ou de Bouzigues : on recense en France, 8 bassins ostréicoles. De ces endroits de l'hexagone, on recense plusieurs variétés et appellations d'huîtres. Celles-ci ont des caractéristiques bien différentes : de pleine mer ou pas, affinées ou non, plus ou moins grandes, avec un goût d'iode prononcé et salin dû aux nutriments qu'elles ont reçus au cours de leur vie... Avec un merroir aussi varié, pas facile de trouver celles qui nous correspondent le plus. Alors tout comme le vin, le mieux, c'est d'y goûter pour se faire son idée !

Huîtres : tout ce qu'il faut savoir pour bien les choisir

Pour ceux qui ne sont pas adeptes du mollusque, Jordan Goube, Meilleur Ouvrier de France poissonnier et écailler, conseille de se diriger des petites huîtres : "La numéro 4 en dessous de la numéro 3, permet de ne pas en avoir une trop grosse car souvent les gens sont rebutés par la texture."

Enlever les premières eaux de l'huître, soit celles présentent à l'intérieur lors de l'ouverture, permet également de raffermir un peu la chair, ce qui rend la dégustation plus agréable.

Pour être dégustée, l'huître doit toujours être vivante. Si vous en achetez, vérifiez qu'elles sont bien fermées que la date d'emballage n'est pas trop éloignée du jour d'achat.

Contre toute attente, ce produit frais se conserve assez longtemps. Les huîtres peuvent en effet, se garder environ deux semaines. Mais le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite