Voici comment bien choisir ses jours de télétravail

·2 min de lecture

De retour au bureau en présentiel, on ne rêve que d’une chose : repartir en télétravail. Mais les règles se sont assouplies dans beaucoup d’entreprises et un quota avec un certain nombre de jours en présenciel et en distanciel a été adopté. Voici comment bien choisir vos jours.

8 employés sur 10 souhaitent rester chez eux 1 à 3 jours par semaine d’après une étude OpinionWay. Il est donc tout naturel avec les nouvelles règles, qui mélangent présentiel et distanciel, de se concocter un planning selon son rythme de vie et ses contraintes personnelles. Pourtant, d’autres critères rentrent en jeu pour adopter, le mieux possible, ce mode de travail hybride.

Identifier les jours où vous êtes le plus utile en présentiel

Les jours de télétravail doivent avant tout être pensé en fonction des répercussions sur l’entreprise. Ils ne doivent pas être une entrave aux interactions sociales entre les employés mais aussi au maintien du bon fonctionnement de l’entreprise. Demandez-vous quand sont les réunions hebdo ou celles qui sont importantes. C’est aussi un bon moyen d’éviter les refus de votre manager à vous accepter vos jours de télétravail mais aussi de faire la différence et de montrer que vous êtes prêts à faire des compromis. Quitte même à le souligner si vous souhaitez négocier une hausse de salaire, une absence ou demander une formation.

Par exemple, on est tenté de prendre le lundi ou le vendredi pour prolonger le week-end. Mais est-ce que le lundi votre équipe se réunit pour décider des objectifs de la semaine ? Le vendredi est aussi propice aux discussions plus personnelles et aux verres en terrasse avec des collègues. Cela peut donc valoir le coup de revoir ses plans et de privilégier le...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles