Comment bien composer une planche apéro

·2 min de lecture

Choisissez bien votre support. Une planche en bois, en ardoise ou en marbre fait toujours un bel effet. Prévoyez la bonne taille. Si vous préparez une planche apéro pour quatre personnes sur une planche pour dix, ça donnera une sensation de vide. À l’inverse, prévoyez une grande planche si vous êtes nombreux ou proposez-en plusieurs de format identique. N’entassez pas les produits. Il doit y avoir un peu d’espace pour que chacun puisse facilement se servir.

Pour une planche mixte, prévoyez environ 80 g de fromage par personne et autant de charcuterie. A cela s’ajoutent le pain, les tartinables et les dips. Ne servez pas tout en même temps. Apportez notamment les aliments chauds (mini-feuilletés, quiche coupée en carrés, mini-pizza…) au fur et à mesure.

Comme en pâtisserie, tout doit être comestible : feuilles de salade, tomates cerises, fruits frais et secs apportent de la couleur mais aussi des notes sucrées ou fraîches. Côté pratique. Les grandes tranches de jambon, c’est joli, mais pas facile à manger avec les doigts. Coupez tout en format bouchées. Et proposez les cornichons à part. Pour la vaisselle. Prévoyez des petits couteaux et des cuillères pour les tartinables sans oublier les serviettes, voire des petites assiettes si tout le monde ne peut pas être à proximité des planches.

On peut faire un apéro au champagne (blanc de blancs de préférence) mais, pour accompagner des produits du terroir, vous ne vous tromperez pas en jouant sur les accords régionaux. Accompagnez, par exemple, une rosette de Lyon d’un juliénas, une pissaladière niçoise d’un rosé de Provence, un crottin de Chavignol d’un sancerre blanc et des rillettes d’un vouvray ou d’un bourgueil. Si vous servez un foie gras du Sud- 0uest, pensez au monbazillac, jurançon ou pacherenc du vic bilh. Des olives et une tapenade s’accordent avec un tavel et les charcuteries corses sont sublimées par un rouge de Patrimonio.

Pour accompagner la charcuterie, optez pour du pain de campagne au levain, à la farine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite