Comment bien dormir malgré la crise sanitaire ? 6 conseils clefs de l'Institut national du sommeil et de la vigilance

Elsa Rouden
·1 min de lecture

Difficile de passer des nuits paisibles en période de crise sanitaire. Découvrez 6 recommandations de l'Institut national du sommeil et de la vigilance pour limiter la « coronasomnie ».

La crise sanitaire bouleverse les journées des Français... et leurs nuits. Près de 70 % d'entre eux souffrent de problèmes de sommeil, selon Santé Publique France, si bien que le terme de « coronasomnia » a fait son apparition dans les médias anglophones. Des nuits plus courtes, des insomnies et des réveils nocturnes qui sont notamment dus à un dérèglement de l'horloge biologique, à une surexposition à la lumière des écrans et à une sous-exposition à celle du jour. Durant les périodes de confinements la moitié des Français rapportent encore plus particulièrement une diminution de la qualité de leur sommeil, selon une étude parue dans la revue de psychiatrie L'Encéphale en juin 2020. Le phénomène est tel que l'Institut national du sommeil et de la vigilance (association loi de 1901) a publié spécifiquement des conseils pour bien dormir malgré la crise sanitaire.

Ne pas travailler depuis son lit

En télétravail, la tentation est grande d'effectuer ses tâches professionnelles depuis son sommier. Seulement, cette habitude peut, à la longue, détériorer l'association lit-sommeil, fondamentale pour faciliter l'endormissement.

Maintenir les liens sociaux avec ses proches

Pour réduire le stress - facteur qui impacte négativement le sommeil - maintenir le lien avec ses proches est fondamental. SMS, appels et vidéos sont des alliés de choix pour prendre des nouvelles de ceux que l'on aime, même si on ne peut plus les prendre...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi