Comment bien entretenir sa couette ? Les trois bons gestes à adopter

© Getty Images/iStockphoto

Lavez-la deux fois par an à 40° avec un essorage modéré. La plupart des modèles deux-personnes étant trop volumineux pour passer en machine, il faut se rendre au pressing ou à la laverie. Ajoutez du linge pour remplir le tambour aux trois-quarts ; cela évitera que la couette s’abîme en heurtant les parois. Ajoutez deux balles de tennis pour garder un garnissage homogène et bien gonflé.À noter. Les couettes en duvet passent aussi en machine. Une fois par an, lancez un cycle délicat à 40° avec une lessive pour textiles fragiles, sans assouplissant. Seules les couettes en laine doivent être nettoyées à sec au pressing.

Le sèche-linge n’est pas recommandé car il malmène le garnissage. Faites sécher votre couette à l’air libre, à plat dans une pièce bien chauffée – ou, l’été, au soleil. Plus le grammage est élevé, plus cela met du temps… Ne stockez ou réutilisez la couette qu'une fois celle-ci parfaitement sèche ; s’il reste des traces d’humidité, des moisissures peuvent se développer.Les bons gestes. Pour répartir le garnissage et conserver son gonflant, aérez régulièrement votre couette et tapotez-la à plat. Allez-y doucement, sans la secouer ni la battre. De même, ne passez pas l’aspirateur sur la couette et ne la repassez pas.

Quand vous ne l’utilisez plus, rangez la couette dans sa pochette d’origine ou dans une housse hermétique, à l’abri de l’humidité et de la poussière. Pour gagner de la place, utilisez une boîte de rangement sous vide intégrant un sac avec valve. Il suffit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite