Comment bien porter et entretenir son masque ?

Inès Straub

Il est devenu indispensable ! Désormais, obligatoire dans les transports en commun et vivement conseillé dans les lieux clos, le masque est l’un de nos meilleurs alliés contre le Covid-19 en cette période de déconfinement. Et si beaucoup l’ont déjà adopté, un masque mal porté ou mal entretenu peut accentuer le risque de contamination. D’où l’importance de suivre ces quelques conseils.

Les grands principes à appliquer

Le port du masque permet de limiter la dispersion des gouttelettes (dans lesquelles sont éjectés les virus). Chaque type de masque (chirurgical, fait maison, FFP2…) ne possède pas les mêmes caractéristiques. Les FFP2, réservés aux soignants, sont les seuls efficaces pour se protéger. Les autres (ceux que l’on achète dans les pharmacies ou supermarchés, et ceux que l’on fait soi-même) limitent les projections de gouttelettes du porteur du masque. Il empêche qu’elles viennent toucher son entourage ; ce sont des dispositifs qui permettent de protéger les autres. Mais, quelles que soient les caractéristiques du masque, une mauvaise utilisation le rend totalement inefficace. A noter que le port du masque ne dispense pas des gestes barrière habituels (distanciation, lavage des mains…), car ce n'est pas un rempart contre l’infection, mais un moyen de réduire la propagation du virus.

Mettre correctement son masque

  • Se laver les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique avant de mettre le masque pour éliminer toute trace de virus et éviter ainsi toute contamination.
  • Se saisir du masque uniquement par l’élastique ou les lacets.
  • Vérifier le sens. Les masques chirurgicaux à usage unique sont plus foncés à l’extérieur et ont une barrette au niveau du nez. 
  • Bien ajuster cette barrette (appuyer de part et d’autre de la racine du nez) pour que le virus ne puisse pas passer.

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi