Comment bien utiliser un éthylotest ?

L’alcool est l’une des premières causes de mortalité au volant : chaque année, sur les routes françaises, il est impliqué dans près de 30 % des accidents mortels. C'est la raison pour laquelle la législation est si stricte : il est interdit de conduire avec un taux d’alcool dans le sang supérieur à 0,5 g/l (0,2 g/l en cas de permis probatoire). Pour mesurer son taux d'alcoolémie et rouler en toute sécurité, il existe donc des dispositifs portatifs : les éthylotests.

Qu'est-ce qu'un éthylotest ?

L’éthylotest est un outil de dépistage qui peut être utilisé par les forces de l’ordre, mais aussi par les particuliers. Il est principalement utilisé lors de contrôles routiers, pour réaliser rapidement des tests d’alcoolémie. Deux types d’éthylotests sont disponibles. Ils doivent être homologués et certifiés NF :

Les éthylotests chimiques (ou ballons), à usage unique. Ils indiquent uniquement la présence d'alcool dans l'air expiré : ils ne donnent pas de mesure précise, et leur couleur change lorsque le taux d’alcool légal est dépassé. Comptez en moyenne 1,50 € pour chaque pièce et prenez garde à la date de péremption : en moyenne, ils ne sont plus utilisables au bout d’un à deux ans. Les éthylotests électroniques, réutilisables, mais aussi plus chers : comptez plus d'une centaine d'euros par pièce. Le principe : souffler dans un embout. La mesure d’alcool dans l’air expiré est faite...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles