Bientôt un médicament contre l’apnée du sommeil ?

·1 min de lecture

Environ 5 % à 8 % la population française souffre de ces courts arrêts respiratoires durant la nuit (dont un tiers des plus de 65 ans) qui entraînent une baisse d’oxygénation du sang, altérant les fonctions cognitives et exposant à un risque cardio-vasculaire accru. Des dispositifs efficaces existent contre l’apnée du sommeil - orthèse mandubilaire à porter la nuit ou port d’un appareil de ventilation nocturne en pression positive continue - mais ils sont contraignants pour les patients. Et si, demain, ils pouvaient se contenter d’avaler une gélule ?

Des chercheurs suédois ont testé avec succès un médicament de la famille des inhibiteurs d’une enzyme appelée anhydrase carbonique. Ces traitements existent déjà et sont notamment utilisés contre l’épilepsie ou le glaucome.

Pour cet essai, mené durant quatre semaines, les scientifiques de l'université de Göteborg ont enrôlé 59 patients souffrant d'apnée du sommeil modérée ou grave. Ils les ont répartis en trois groupes : ceux qui recevaient le traitement (dosé à 200 mg ou à 400 mg) et un groupe témoin, qui prenait un médicament sans effet (placebo).

Et les résultats sont positifs : le médicament a permis de réduire le nombre de pauses respiratoires et de favoriser l'oxygénation pendant la nuit. "Chez les patients qui ont reçu la dose la plus élevée du médicament, le nombre de pauses respiratoires a diminué d'environ 20 par heure. Pour un peu plus d'un tiers des patients de l'étude, il ne restait plus que la moitié de leurs pauses respiratoires", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles