Publicité

Bientôt plus de séniors que de jeunes en Auvergne-Rhône-Alpes

Les séniors devraient être plus nombreux en Auvergne-Rhône-Alpes à partir de 2050.  - Credit:BURGER / Phanie / Phanie via AFP
Les séniors devraient être plus nombreux en Auvergne-Rhône-Alpes à partir de 2050. - Credit:BURGER / Phanie / Phanie via AFP

La région Auvergne-Rhône-Alpes va-t-elle devenir une région de retraités ? La projection réalisée par l'Insee et rapportée par Le Progrès laisse supposer un fort vieillissement de la population dans les années à venir. Aujourd'hui, la région compte huit séniors pour dix personnes de moins de 20 ans. À l'horizon 2050, la proportion pourrait passer à douze personnes de plus de 65 ans pour dix jeunes. La population du troisième âge devrait d'ailleurs compter 722 000 âmes en plus d'ici à la moitié du siècle. Dans le même temps, les moins de 20 ans seront 64 000 de moins.

« La hausse d'ici à 2050 du nombre de personnes âgées et très âgées pose dès à présent la question du nombre et de l'adaptation des équipements quotidiens et d'accueil. Toutefois, le vieillissement ne toucherait pas les territoires avec la même intensité », explique le rapport. Pour cause, si des territoires urbains et particulièrement dynamiques comme Lyon, Clermont-Ferrand, Saint-Étienne ou encore Grenoble continueront d'attirer une population de moins de 30 ans dans les prochaines années, les campagnes et autres territoires ruraux comme l'Ardèche verront les plus jeunes s'exiler vers la ville.

Les inégalités entre les territoires vont se creuser

La population va continuer de croître dans la région, mais à un rythme bien moindre. L'Insee estime que 677 000 Auvergnats et Rhônalpins supplémentaires devraient investir la région d'ici à 2050. Mais l'augmentation annuelle devrait passer de 0,4 % jus [...] Lire la suite