Bientôt tous soignés grâce à notre portable ?

Plus de doute : la santé de demain sera numérique ! C’est en tout cas le sens de nombreux travaux menés en France et dans le monde. D’ailleurs, ce futur s’ébauche déjà. Votre smartphone contient très probablement au moins une application santé. Un iPhone mesure ainsi la distance parcourue à pied, le nombre d’étages montés, notre équilibre ou le niveau sonore de nos écouteurs : autant de paramètres qui influent sur notre état général. Mais les outils à venir promettent davantage de précisions et de personnalisation. On parle même désormais de thérapie digitale ou DTx pour désigner notamment les applications mobiles et les dispositifs connectés destinés à prévenir, gérer ou traiter un trouble ou une maladie. Smartphone et stéthoscope, même combat ?

Si la personnalisation des soins est au cœur des travaux de recherche, c’est que le sujet est crucial. Chaque année, de 10 000 à 30 000 personnes meurent à la suite d'une erreur médicamenteuse. Et on estime que parmi ces décès, un tiers tient à un manque de finesse dans les prescriptions. Une solution ? Un "jumeau numérique". Autrement dit une application qui simulerait l’action de médicaments chez un patient, tout en tenant compte d’un maximum de ses paramètres : poids, taille, mais aussi mutations génétiques, état de la fonction rénale... "Nous cherchons à voir aussi dans quelle mesure le ressenti du patient, forcément subjectif, pourrait être pris en compte pour affiner ce jumeau numérique, explique Fabien Astic, cofondateur de la start-up (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite