Bilal Hassani sur le harcèlement dont il a été victime : "Ça a commencé beaucoup trop tôt"

·1 min de lecture

Le chanteur Bilal Hassani a sorti dans la nuit de jeudi 5 à vendredi 6 novembre son deuxième album "Contre-soirée". Il confie ses doutes, ses blessures mais aussi ses rêves les plus loufoques au micro de Philippe Vandel, dans Culture-Médias, sur Europe 1. Dans ce nouvel album, présenté jeudi soir en live sur sa chaîne Youtube devant près de 40.000 internautes, Bilal Hassani se confie notamment sur le harcèlement scolaire qu'il a vécu dans son enfance.

Son titre "Tom" raconte l'histoire d'un garçon secret, qui ne parle pas, qui est "du genre à se cacher depuis gamin". Ce garçon c'est "un peu" de lui et "beaucoup" de ses fans, explique-t-il.

"On me faisait des remarques, on me bousculait"

Au micro d'Europe 1, il se confie sur le harcèlement qu'il a subi, en partie dû à son homosexualité. Ça a "malheureusement commencé beaucoup trop tôt, avant que je puisse me rendre compte de ce qu'était l'homosexualité, je vivais ce que l'on va appeler des 'micro-agressions', des remarques, on me bousculait etc. J'étais au primaire et on me faisait déjà des remarques comme 'pourquoi tu agis comme ça', 'est ce que tu aimes les garçons?', des questions auxquelles je ne pouvais pas du tout répondre"

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Déjà en septembre dernier, il avait proposé sur LCI d'effectuer une mission contre le harcèlement scolaire dans les lycées, puisqu'il en a été victime. Il n'a, cependant, "pas encore" été contacté par le ministère de l'Education nationale. &...


Lire la suite sur Europe1